Questions et réponses à l'intention des organisateurs et des organisatrices

Qui peut participer?

Le Programme d’apprentissage mixte (PAM) s’adresse en particulier au personnel syndiqué de l'administration publique centrale et à leurs gestionnaires.

Qu’est-ce qu’un atelier?

Le PAM organise ses activités d’apprentissage sous la forme d’ateliers plutôt que sous la forme de cours. Règle générale, les ateliers sont courts, se concentrent sur un seul thème et offrent une expérience d’apprentissage axée sur le côté pratique. Les ateliers sont conçus selon les principes de l’enseignement expérientiel et populaire. En plus de leur donner des connaissances liées aux thèmes abordés, chaque atelier permet aux membres du personnel syndiqué et à leurs gestionnaires de nouer un dialogue qui favorise l’amélioration des relations dans le milieu de travail.

Quels sont les thèmes abordés?

Le PAM offre des ateliers portant sur sept thèmes : la compréhension de la convention collective, la consultation syndicale-patronale, la création d'un milieu de travail exempt de harcèlement, l’équité en matière d’emploi, l'obligation d'adaptation, la santé mentale au travail et le respect des différences et la lutte contre la discrimination.

Comment les dates des ateliers sont-elles fixées?

Le PAM ne fixe pas de dates pour les ateliers. Il répond plutôt aux demandes d’atelier qu’on lui présente pour un milieu de travail donné. Pour demander un atelier, les représentants ou représentantes du syndicat et de l’employeur présentent ensemble une demande d’atelier sur le site Web du PAM. Une fois approuvée par le PAM, l’activité est inscrite au calendrier du PAM.

Qui organise l’atelier?

Les ateliers du PAM sont un partenariat entre le PAM, les représentants de l'agent négociateur et l’organisation où ils sont présentés. Les représentants du syndicat et celui de l’employeur, ou leurs délégués, organisent l’atelier dans le milieu de travail. Le PAM approuve les dates, fournit du financement, approuve le budget et désigne des facilitateurs et des facilitatrices pour l’atelier (vous trouverez la liste détaillée des tâches rattachées à l’organisation d’un atelier dans la section du site Web portant sur ce sujet).

Nous aimerions observer un atelier avant de présenter une demande pour notre ministère. Est-ce possible?

Il n’est pas dans les habitudes du PAM de laisser des observateurs ou des observatrices assister aux ateliers. Les ateliers sont l’occasion pour une équipe d’entamer un dialogue. Le PAM pense donc que toutes les personnes présentes doivent prendre part aux activités des ateliers. Vous pouvez cependant communiquer avec votre coordonnateur ou coordonnatrice régional pour discuter de vos besoins et voir comment le PAM pourrait y répondre.

Quel est le processus d’organisation d’un atelier?

  1. Le représentant de l’agent négociateur et celui de l’employeur présentent une demande conjointe en remplissant le formulaire de demande d’atelier en ligne.
  2. Les coordonnateurs régionaux de la région concernée examinent la demande. À cette étape, il est possible qu’ils communiquent avec vous pour obtenir des renseignements supplémentaires. Ils peuvent aussi approuver la demande pour l’une des dates indiquées, proposer d’autres dates, ou refuser la demande. La décision sera communiquée par courriel aux organisateurs et aux organisatrices.
  3. Si l’atelier est approuvé et la date confirmée, les organisateurs peuvent réserver provisoirement une salle pour l’atelier.
  4. Les organisateurs présentent un budget (en utilisant l’outil en ligne du PAM).
  5. Les coordonnateurs régionaux examinent le budget pour ensuite l’approuver ou demander de plus amples renseignements. L’approbation finale du budget est communiquée par courriel. Les organisateurs ne devraient pas engager des frais avant de recevoir l’approbation du budget.
  6. Une fois le budget approuvé, l’atelier est publié sur le site Web du PAM et les facilitateurs de la région en sont avisés.
  7. Les organisateurs reçoivent un courriel avec les coordonnées des facilitateurs de l’atelier.
  8. Les organisateurs s’occupent des dernières formalités logistiques et administratives liées à l’atelier.
  9. Les organisateurs recrutent des participants et des participantes et les inscrivent.
  10. Après l’atelier, les organisateurs confirment la participation des personnes inscrites et envoient toutes les demandes remplies de remboursement des dépenses au Bureau national.

Comment recrute-t-on et choisit-on les participants?

Les participants sont choisis par les organisateurs. Puisque le principal objectif de l’apprentissage mixte est d’améliorer les relations entre le syndicat et la direction, les groupes se composent généralement de participants qui travaillent au même endroit. Les trousses d’apprentissage du PAM sont conçues en fonction de cela, et elles contiennent des exercices pour permettre aux participants d’établir des relations, de s’exercer à résoudre des problèmes ou à cerner des mesures sur lesquelles ils peuvent travailler ensemble pour les mettre ensuite en œuvre dans leur milieu de travail.

Combien de participants par atelier devrait-il y avoir? Faut-il qu’il y ait un même nombre d’employés que de représentants de l’employeur?

En raison de la méthode axée sur la participation, chaque groupe ne devrait pas compter plus de 20 personnes. Pour la plupart des ateliers, il n’est pas nécessaire que l’employeur et les employés soient également représentés. Idéalement, les groupes devraient se composer d’employés, de représentants syndicaux et de représentants de l’employeur.

Qu’est-ce qu'un partenariat stratégique?

Un partenariat stratégique est une entente entre le PAM, un ministère ou une agence et un élément, une section locale de l’Alliance de la Fonction publique ou un autre agent négociateur visant la prestation d’un nombre déterminé d’ateliers échelonnés sur une période précise. L’entente est rédigée dans un protocole d’entente (PE) qui dresse la liste des responsabilités de chaque partie. On s’attend à ce que les ateliers offerts en vertu d’un PE soient facilités par les facilitateurs (FAC) du ministère ou de l’agence du PE. Souvent, ces FAC sont également disponibles pour faciliter d’autres ateliers offerts dans la communauté du PAM.

Existe-t-il d’autres restrictions sur le plan de la participation?

Sauf pour ce qui est de l’atelier sur la consultation syndicale-patronale et de la deuxième journée de l’atelier sur la création d'un milieu de travail exempt de harcèlement, les ateliers sont offerts à tous les membres du personnel syndiqué et à leurs gestionnaires.

L’atelier sur la consultation syndicale-patronale a été conçu à l’intention des comités de consultation syndicale-patronale et seuls les membres de ces comités peuvent généralement y participer.

La deuxième journée de l’atelier sur la création d'un milieu de travail exempt de harcèlement a été prévue pour permettre aux représentants d’un agent négociateur et à ceux de la direction de travailler ensemble pour étudier ce qu’une équipe ou un ministère peut faire pour élaborer et mettre en œuvre des stratégies de prévention du harcèlement dans leur milieu de travail. C’est pour cette raison que cette deuxième journée est généralement réservée aux représentants d'un agent négociateur et à ceux de l’employeur.